Les Boutiques Solidarité de la Fondation : 10 % des accueils de jour en France

En cette journée mondiale du refus de la misère, l'actualité des Boutiques Solidarité et Pensions de famille de la Fondation Abbé Pierre.

13/10/2014 | Crédits photos : ©Séb!Godefroy

Avec son réseau de 30 Boutiques Solidarité et 48 Pensions de famille réparties un peu partout sur le territoire, la Fondation Abbé Pierre a accueilli plus de 540 000 personnes à la rue en 2013 et logé près d'un millier de personnes dans les structures qu'elle gère directement ou finance en partie.

 

En juin dernier, la Fondation Abbé Pierre inaugurait la Pension de famille "Brin d'espoir Les Sources" où 12 résidents sont désormais installés. Début octobre 2014, elle a inauguré deux nouveaux accueils de jour, l'un à Perpignan et l'autre à Montargis, dans un ancien musée de la Ville.

Témoignage du coordinateur de la Boutique de Montargis, Romain Guenot.

 

Montargis : gestion hôtelière et solidarité

"Dans nos nouveaux locaux, nous avons décidé d'offrir un service de qualité aux personnes que nous accueillons. Nous sommes vraiment dans la prestation haut de gamme. Nous avions envie de faire "le petit quelque chose en plus" pour ceux et celles qui souffrent dans leur quotidien.

Nous offrons tous les matins le petit-déjeuner comme dans les tables d'hôtes : un îlot central permet à chacun de venir se servir en pain, viennoiseries, confitures, café, lait. Tout est fait maison. Et bientôt, le pain sera "bio" car nous avons trouvé un partenariat avec un meunier local....

Même chose pour les confitures : les fruits sont recueills dans le jardin qu'on nous a légué ou bien ce sont les restau du coeur qui nous donne leurs exédents. Nous animons des ateliers cuisine tous les jours pour offrir cette prestation. Enfin, nous offrons du linge blanc, plié et repassé pour les douches. C'est important d'offrir ce qu'il y a de mieux aux plus exclus."

Autre fait marquant, la solidarité qui se développe entre les accueillis (environ une trentaine par jour) et les "anciens" qui n'hésitent pas à venir régulièrement faire des dons dans les nouveaux locaux."  

 

L'enquête flash de la Fondation 

Pour mieux connaître les personnes accueillies et mieux répondre à leurs attentes et leurs besoins, la Fondation Abbé Pierre a mené une enquête pendant plusieurs mois. Les chiffres qui en ressortent soulignent le désarroi des personnes face à leur non-accès aux droits et la saturation des dispositifs d'aide. La solitude et le manque de solution de logement les maintiennent également dans la souffrance et l'exclusion.

95 % des personnes vivent seules, sans famille. 60 % ont entre 26 et 50 ans. 20 % ont plus de 51 ans. 16 % ont entre 18 et 25 ans, 4 % ont moins de 18 ans. Toutes apprécient tout particulièrement de pouvoir échanger et faire des rencontres.

80 % des personnes accueillies sont en situation régulière.

1/4 des interviewés ne compose plus le 115, lassés de ne pas avoir de réponse. Seuls 0,4 % d'entre eux ont introduit un recours au Dalo par méconnaissance de leurs droits.

25 % des enquêtés ont passé la nuit précédant leur dernière visite dans un logement ; 34, 4 % dans un squat, un bidonville, une voiture, dans la rue ou sous une tente. 60 % des ménages interviewés ne s'en sortent que pas le biais d'une association.