Une Pension de famille ouverte aux artistes

Depuis un an, la maison Claire Lacombe accueille des femmes à la rue et des artistes. Une autre façon de se reconstuire...

18/02/2014 | Crédits photos : DR FAP

Elles sont 18 résidentes installées dans les deux bâtiments de la Pension de famille Claire Lacombe, au centre de Marseille. Âgées de 40 à 55 ans, très isolées et toutes bénéficiaires des minima sociaux, elles ont connu la rue et l'errance et sont désormais à l'abri. Certaines d'entre elles accueillent même leurs enfants pendant les vacances.

Outre le logement, ces femmes en grande fragilité vivent sur place à proximité d'artistes étrangers venus séjourner quelques semaines ou quelques mois à la résidence Claire Lacombe, dans l'un des deux studios qui leur est destiné. Travailler un texte de Garcia Llorca, jouer une pièce de théâtre ou participer à la rédaction d'une Bande Dessinée... les projets se sont enchainés depuis un an et les résidentes se sont saisies très vite et très fort de cette opportunité.

Hier à la rue, aujourd'hui sur scène

"Ces moments de partage et de travail artistique en commun sont très riches en rencontres et permettent une vraie mixité sociale. Les femmes se changent vraiment les idées, ce que le travail social ne fait pas toujours autant qu'il le faudrait... Certaines des résidentes ont été invitées à aller en vacances au Portugal après le passage d'une artiste portugaise ! Elles vivent vraiment autre chose et elles oublient la vie précaire qui est la leur. Des femmes qui étaient à la rue il y a peu, montent sur scène... Je les vois qui se maquillent et qui s'habillent pour aller au théâtre, c'est vraiment très fort" souligne Emmanuelle Latourte, l'une des deux hôtes de la Pension de famille.

Ce quotidien en lien avec l'Art a été rendu possible grâce à un partenariat entre l'association Habitat Alternatif Social, gestionnaire de la Pension de famille, et le théâtre des Bernardines ; il a vu le jour dans le cadre de Marseille Capitale Européenne de la Culture 2013. Ainsi,depuis un an, des places gratuites pour des représentations théatrâles et des ateliers d'expression conduits par des artistes sont proposés aux résidentes en échange de l'hébergement dans les deux logements dédiés de la Pension.

Plus d'une centaine d'artistes français et étrangers ont déjà séjourné dans les deux studios. La Fondation Abbé Pierre a financé la réalisation des deux immeubles dans le cadre de son programme "Toits d'abord". Au total, la Pension Claire Lacombe compte 22 logements (du T1 au T2) entièrement équipés.