150 familles mieux logées en Guinee-Bissau : le projet de la Fondation

La Guinee-Bissau est l'un des pays parmi les plus pauvres du monde, où 85 % des habitants vivent avec moins de 1 dollar/jour.

15/01/2015

Ce projet d'intervention se déroulera à Canchungo, 3e ville du pays où vivent quelque 15 000 habitants ; il se développera dans trois quartiers différents, choisis en fonction de leurs spécificités, où les familles, propriétaires ou occupantes, n'ont pas les moyens d'entretenir leur habitat qui se dégrade chaque année plus fortement, sous les pluies denses ou à cause des inondations.

Les bénéficiaires des actions de réhabilitation s'engageront à participer à hauteur de 10 % du montant total des travaux, dont le coût moyen est arrêté à 1500 euros/maison. Les 10 % d'apport des ménages pourront se faire en espèces, en main-d'oeuvre ou en matériaux.

La Fondation projette d'améliorer les conditions de vie et d'habitat de 150 familles, d'apporter un soutien à 200 porteurs de projets économiques et de former 50 jeunes aujourd'hui sans activité ni expérience. Il s'agit pour la Fondation de mener une expérience pilote sur 3 ans afin de créer un effet de levier auprès d'autres bailleurs afin que le projet soit reproduit dans d'autres quartiers.

Maisons en terre crue sans enduit et toits de paille ou de toles, 90 % de l'habitat est en terre et partout des familles construisent ou agrandissent leur logement grâce à plusieurs petites carrières locales qui produisent sable, cailloux et briques de construction.

Les travaux de réhabilitation respecteront l'architecture locale et valoriseront les filières de matériaux locaux. De plus, la construction d'une maison des associations sera réalisée sur le mode d'un chantier-école, après la formation des jeunes.

Réhabiliter l'habitat, relancer l'économie

Pour conforter l'amélioration des conditions d'habitat, l'activité économique locale sera également soutenue à travers l'appui fourni à 200 petits projets économiques "verts". Il ne s'agira pas de microcrédit, mais d'une subvention au démarrage d'une activité génératrice de revenus ayant un impact écologique. Un appel à projets sera lancé dans les 7 quartiers de Canchungo. 

Beaucoup de femmes chefs de familles vivent de petites activités, nombre d'entre elles travaillent dans des petites carrières pour extraire des cailloux et du sable. Elles ne possèdent aucun matériel professionnel. Une petite subvention permettrait d'acquérir des outils permettant une meilleure production.

Enfin, la formation des 50 jeunes, issus de tous quartiers, assurera à chacun les bases des métiers de la menuiserie, maçonnerie et électricité.

La Fondation Abbé Pierre mènera ce projet en partenariat avec l'association internationale de solidarité, GRDR, qui a notamment acquis une expérience de construction et reconstruction en Mauritanie, suite aux inondations subies par ce pays en 2004 et 2007.