Avignon, Arles, Aurillac : des pièces de théâtre et des expositions parlent d'exclusion.

Tout au long de l'été, des spectacles et des expositions soutenus par la Fondation Abbé Pierre évoquent le "vivre ensemble".

06/07/2015

Parce qu'il est urgent de voir, parce qu'il est urgent de regarder, parce qu'il est urgent de se lever, parce qu'il est urgent de marcher, parce qu'il est urgent de changer..... Marche !

 

Marche, rituel théâtral d'avant le coucher du soleil

D'après le texte de Christian Petr, l'exploration scénique de Serge Barbuscia sera présente au Festival d'Avignon du 4 au 26 juillet, puis au Festival d'Aurillac. 

"Marche" n'est pas présentée entre les murs conventionnels d'un théâtre mais bien dans la rue. Hors les murs, sans artifice, sans cloisonnement, la pièce est destinée à être jouée en plein air, sur les places, les parvis, les cours, les friches.

La pièce part à la rencontre du public, le public habitué des salles, mais également celui qui franchit peu, ou même pas du tout, la barrière que représente pour lui la porte du théâtre. Pas de porte donc ici, pas de mur, seuls des artistes, mobiles, et mobilisés !

Ce spectacle est produit par le théâtre avignonnais du Balcon, dont la Fondation est partenaire depuis 2010. Ce projet permet de sensibiliser, de montrer les "invisibles" et de porter un regard différent sur eux.

La pièce réunit de nombreux acteurs, dont des communautés Emmaüs, qui veulent faire passer un message fort en lien avec la société actuelle.

 

l'abbé Pierre photographe, chroniques provisoires

Pour la 3ème année consécutive, l'Agence Provence Alpes Côte-d'Azur de la Fondation Abbé Pierre participe aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles.

Cette présence s’explique par le fait que l’Abbé Pierre était photographe et parce que la Fondation a la volonté de partager avec le plus grand nombre de personnes, jeunes ou vieux, riches ou modestes, ruraux ou urbains, les valeurs que l'Abbé lui a transmises.

Pour ce faire, la Fondation Abbé Pierre s’associe régulièrement à des artistes du monde de la photographie, de la musique, de l’audiovisuel et du théâtre pour sensibiliser aux questions du mal-logement et du sans-abrisme.

Pour l’édition 2015 dans le cadre du "Off " des Rencontres de la Photographie d’Arles, outre des photographies de l'abbé Pierre, la Fondation, avec la complicité de la Communauté Emmaüs d’Arles, d’Emmaüs France et du collectif VOST.

Ce collectif de jeunes artistes présente de nombreuses oeuvres, notamment de  Morgan Fach, Léa Hamoignon, Louis Matton (en collaboration avec Alfredo Coloma, François B. Bellabas et Jonathan Llense), Valerian Mazataud, Matthieu Rosier, Laurent Santi, Olivier Sarrazin Marine Simon et Anne-Sophie Tritschler.