À Vendôme, une nouvelle Pension de famille de 14 logements.

À la fin du mois de juillet dernier, 14 résidants se sont installés dans la nouvelle Pension de famille financée par la Fondation, dans le cadre de son programme "Toits d'abord".

03/09/2015

Ils sont arrivés petit à petit dans les logements flambant neufs aux normes BBC. Une trentaine de mètres carrés avec une chambre à l'étage, une kitchenette dans la pièce de vie du rez-de-chaussée et une salle de bains... Peu à peu, la nouvelle Pension de famille de Vendôme inaugurée fin juin, prend vie et s'anime. Cette nouvelle structure pourra également accueillir des personnes handicapées, deux logements étant adaptés, tout comme l'accès aux parties collectives.

Cette grosse opération de rénovation de plus d'un million d'euros a été financée en partie par la Fondation Abbé Pierre et possède une originalité toute particulière, celle d'avoir assuré la production de logements très sociaux économes en charges sur un site historique. En effet, la construction de cette Pension de famille a respecté le patrimoine architectural du lieu, l'ancienne cité ouvrière du Lubidet.

C'est l'association Soliha (ex Pact 41), à Vendôme, qui a géré les travaux de ce projet de grande ampleur qui ont commencé en décembre 2013. Désormais, les résidants, hommes et femmes isolés, auront tout le confort et la qualité de vie de la campagne tout en étant très proches de la ville, grâce aux transports en commun. Les anciens logements de la cité ouvrière avaient été auparavant classés insalubres par l'Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (Anah).

La gestion de la Pension de famille, où la moyenne d'âge des résidants est de 50 ans, a été confiée à l'Association départementale d'Accueil de Soutien et de Lutte contre les Détresses (ASLD).

La Fondation Abbé Pierre avait également financé en partie une autre opération de réhabilitation de logements très sociaux par le Pact 41, à Blois, dans une ancienne ferme. 6 logements aux normes BBC rénovation avaient ainsi vu le jour.